Mois de sensibilisation au cancer du sein

Le mois d’octobre est le mois de la sensibilisation au cancer du sein. Action Cancer Ontario profite de cette occasion pour encourager les femmes à parler à leur fournisseur de soins de santé au sujet des mammographies de dépistage.


Mammographies

Une mammographie est une radiographie du sein. La mammographie de dépistage permet de déceler les tumeurs cancéreuses alors qu’elles sont petites, moins susceptibles de se répandre et que le taux de succès des traitement est le plus élevé.

Que se passe-t-il pendant une mammographie?

Un technologiste agréé en radiologie et spécialisé en mammographie placera vos seins sur un appareil spécial de radiographie. Une plaque en plastique sera appuyée pour comprimer le sein et le maintenir en place pendant quelques secondes. Vous ressentirez une certaine pression sur votre sein durant la radiographie. Cette pression ne provoque aucun dommage dans les tissus mammaires.

Quatre clichés sont pris, deux de chaque sein. Le technologiste vérifiera les clichés afin de s’assurer que leur qualité est suffisante pour permettre leur interprétation par un radiologiste. Au besoin, le technologiste prendra d’autres clichés.

Comment se préparer à la mammographie?

Nous vous recommandons de porter deux vêtements, car on vous demandera de retirer votre haut et votre soutien-gorge. N’utilisez pas de désodorisant, d’antisudorifique, de lotion pour le corps ou de poudre de talc. Les métaux dans ces produits peuvent apparaître à la radiographie.

Obtenir les résultats

Si les résultats de votre dépistage sont normaux, nous vous enverrons une lettre pour vous en informer. Le centre du Programme ontarien de dépistage du cancer du sein (PODCS) enverra également les résultats à votre fournisseur de soins de santé, si vous en avez un.

Si les résultats de votre mammographie sont anormaux, votre centre vous informera ainsi que votre fournisseur de soins de santé, et vous fixera très rapidement un rendez-vous. En l’absence de fournisseur de soins de santé, vous serez aiguillée vers un médecin qui se chargera de votre suivi jusqu’à ce qu’un diagnostic soit posé.

Centres de dépistage pour risque élevé du PODCS

Si les résultats de votre dépistage pour risque élevé sont anormaux, votre centre de dépistage pour risque élevé vous informera ainsi que votre fournisseur de soins de santé, et vous fixera rapidement un rendez-vous.

Comment passer un test de dépistage?

Depuis le mois d’avril 2017, nous proposons des services par l’intermédiaire de 214 centres de dépistage du cancer du sein, notamment deux caravanes mobiles. Tous les centres sont agréés par le Programme d’agrément des mammographies de l’Association canadienne des radiologistes (ACR)

Les femmes admissibles de 50 à 74 ans peuvent téléphoner au centre de dépistage le plus proche de chez elles pour prendre rendez-vous. Vous n’avez pas besoin d’avoir une lettre de recommandation de votre médecin. Si vous résidez dans les régions du Nord-Ouest et de Hamilton Niagara Haldimand Brant, vous pourriez être admissibles au dépistage dans l’une de nos caravanes de dépistage mobile.

Dépistage pour risque élevé

Si vous pensez que vous pouvez présenter un risque élevé de cancer du sein, demandez à votre médecin si vous avez le droit d’être aiguillée vers le Programme de dépistage pour risque élevé en fonction de vos antécédents familiaux et médicaux. 

Consultez les lignes directrices en matière de dépistage et d’admissibilité au programme pour obtenir davantage d’information.

Sensibilisation au cancer du sein

Toutes les femmes, sans égard à leur âge ou à leurs facteurs de risque, doivent être sensibilisées au cancer du sein. Autrement dit, il est important de bien connaître l’apparence ordinaire de vos seins pour détecter des changements éventuels, par exemple:

  • nouvelle masse ou capitonnage
  • changements au niveau de vos mamelons ou liquide s’écoulant des mamelons
  • nouveaux changements ou rougeurs de la peau qui ne disparaît pas

Dans la majorité des cas, les changements qui se produisent au niveau des seins ne sont pas des signes de cancer, mais pour vous en assurer, faites-vous examiner par un fournisseur de soins de santé. Profitez-en pour lui parler d’un dépistage régulier du cancer du sein ainsi que des mesures que vous pourriez prendre pour réduire votre risque de cancer du sein.

Cinq choses à savoir sur le cancer du sein

  1. Le cancer du sein est le cancer le plus courant chez les femmes ontariennes. Une femme sur huit recevra un diagnostic de cancer du sein au cours de sa vie.5 Le cancer du sein touche majoritairement les femmes âgées de 50 à 74 ans (61 % des cas).6,7 Il est important de procéder à un dépistage régulier du cancer du sein, car cela permet de déceler le cancer à un stade précoce, lorsqu’il est plus petit et plus facile à traiter.
  2. Limiter l’alcool peut réduire votre risque. Un mode de vie sain, sans consommer beaucoup d’alcool par exemple, permet de réduire votre risque de cancer du sein. Par ailleurs, pour réduire les risques de développer un cancer du sein, vous devez ne pas fumer, ne pas consommer de produits à base de tabac, maintenir un poids santé et être physiquement en forme.
  3. En Ontario, le cancer du sein est l’une des formes de cancer dont le taux de survie est le plus élevé8 Les études montrent que les mammographies régulières permettent de réduire le risque de mourir du cancer du sein chez les femmes âgées de 50 à 74 ans.9 Les décès dus au cancer du sein dans la population ontarienne ont diminué d’environ 42 % chez les femmes âges de 50 à 74 ans de 1990 à 201210 Cette diminution des décès est probablement le résultat de l’amélioration des traitements du cancer du sein et de l’augmentation des mammographies de dépistage passées par les femmes.11
  4. Le Programme ontarien de dépistage du cancer du sein (PODCS) a permis de déceler plus de 35 000 cancers en faisant passer une mammographie, dont la plupart à des stades précoces. Depuis juillet 2016, plus de 1,7 million de femmes âgées de 50 à 74 ans ont passé une mammographie par le biais du PODCS, ce qui représente 6,8 millions de mammographies passées.12 Le PODCS recommande que la plupart des femmes âgées de 50 à74 ans se fassent dépister tous les deux ans en passant une mammographie. Un dépistage régulier permet de réduire les risque de passer à côté d’un cancer du sein.
  5. Des changements au niveau du sein ne sont pas toujours des signes du cancer. Toutes les femmes, sans égard à leur âge ou à leurs facteurs de risque doivent être sensibilisées au cancer du sein. Autrement dit, il est important de bien connaître l’apparence ordinaire de vos seins pour détecter des changements éventuels.



Le cancer du sein est la forme de cancer la plus répandue parmi les habitantes de l’Ontario. Plus une femme vieillit, plus elle a des risques de développer un cancer du sein.

  • On estime qu’environ 10 100 habitantes de l’Ontario recevront un diagnostic de cancer du sein et qu’environ 1 900 femmes en mourront en 2017.1
  • Le cancer du sein touche majoritairement les femmes âgées de 50 à 74 ans (61 % des cas).2,3

En Ontario, le cancer du sein est l’une des formes de cancer dont le taux de survie est le plus élevé. Il est important de passer des tests de dépistage réguliers du cancer du sein, car ils peuvent permettre de déceler le cancer à un stade précoce, lorsqu’il est plus petit et plus facile à traiter. Parmi les femmes ayant passé une mammographie grâce au Programme ontarien de dépistage du cancer du sein (PODCS) en 2013, le taux de rétention (nombre de femmes ayant passé leur dépistage suivant dans le délai prévu) était le plus élevé chez les femmes de 65 à 69 ans (84 %) et le plus faible chez les femmes de 50 à 54 ans (77 %).4 On a observé un schéma similaire lors des années précédentes.

Programme ontarien de dépistage du cancer du sein

Le Programme ontarien de dépistage du cancer du sein (PODCS) est un programme provincial de dépistage structuré visant à réduire le taux de mortalité en Ontario.

Ce programme offre un dépistage du cancer du sein de qualité dans tout l’Ontario à deux groupes de femmes, et recommande que:

  • La majorité des femmes âgées de 50 à 74 ans bénéficient d’une mammographie tous les deux ans.
  • Les femmes âgées de 30 à 69 ans qui sont identifiées comme présentant un risque élevé de développer un cancer du sein passent une mammographie et une imagerie par résonnance magnétique (IRM) mammaire chaque année (ou une échographie mammaire si une IRM n’est pas médicalement adaptée).

Histoires des patients et des familles

Lorsque nous mettons en œuvre des plans, des politiques et des pratiques à l’échelle provinciale, nous gardons toujours à l’esprit que la vie d’une personne est au cœur de chaque histoire liée au cancer. Certaines de leurs histoires sont racontées dans le Plan pour la lutte contre le cancer en Ontario. Nous vous encourageons à lire les histoires de Joanne, Patricia and Gail, trois patientes atteintes du cancer du sein, et qui avec toutes ces femmes qui ont reçu un diagnostic de cancer du sein, sont pour nous une source de motivation et d’inspiration dans toutes les actions que nous entreprenons.

Ressources sur le dépistage du cancer du sein

Ressources pour le public

Vous n’avez pas de médecin de famille? Nous pouvons vous aider à en trouver un.

Faits liés au cancer du sein

Information sur les mammographies



  1. Canadian Cancer Society’s Advisory Committee on Cancer Statistics. Canadian Cancer Statistics 2017. Toronto, ON: Canadian Cancer Society; 2017.
  2. Action Cancer Ontario Statistiques sur le cancer en Ontario 2016. Toronto, Ont. : Action Cancer Ontario; 2016.
  3. Surveillance, Analytics and Informatics, 2016. [Document interne non publié], Action Cancer Ontario.
  4. Cancer Quality Council of Ontario. Cancer System Quality Index 2017. Toronto, ON: Cancer Quality Council of Ontario.
  5. Action Cancer Ontario Statistiques sur le cancer en Ontario 2016. Toronto, Ont. : Action Cancer Ontario; 2016.
  6. Action Cancer Ontario Statistiques sur le cancer en Ontario 2016. Toronto, Ont. : Action Cancer Ontario; 2016.
  7. Surveillance, Analytics and Informatics, 2016. [Document interne non publié], Action Cancer Ontario.
  8. Action Cancer Ontario Statistiques sur le cancer en Ontario 2016. Toronto, Ont. : Action Cancer Ontario; 2016; Conseil de la qualité des soins oncologiques de l’Ontario. Indice de qualité du réseau de cancérologie 2017. Toronto, Ont. : Conseil de la qualité des soins oncologiques de l’Ontario.
  9. Groupe d’étude canadien sur les soins de santé préventifs. Recommandation pour le dépistage du cancer du sein chez les femmes de 40 à 74 ans présentant un risque moyen. Journal de l’Association médicale canadienne 2011; 183(17):1991-2001.
  10. Estimations fournies par Action Cancer Ontario, prévention et lutte contre le cancer (prévention et surveillance). Source des données : Registre des cas de cancer de l’Ontario, 2015.
  11. Action Cancer Ontario Renseignements pour le Programme ontarien de dépistage du cancer du sein (PODCS) pour les fournisseurs de soins de santé. Toronto, Ont; Oct. 2015.
  12. Analytics, Cancer Screening, Prevention and Cancer Control. 17 août 2016. [Document interne non publié], Action Cancer Ontario.